Articles de la rubrique : graphisme

Le BAT, quand comment et pourquoi !

Article écrit le 30/03/2017 par Mathieu Alaimo
Mots clés : Bon a Tirer, couleurs PMS

Aujourd’hui, nous délaissons un peu les focus sur les objets publicitaires pour nous concentrer sur un autre aspect du métier : le Bon A Tirer.

C’est une phase très importante puisqu’elle permet de caler précisément l’aspect final de l’objet avant sa mise en production. Elle intervient dès que la commande a été validée. Il est donc impératif que le BAT soit le plus précis possible, avec toutes les caractéristiques techniques du produit et de la personnalisation. N’oubliez pas que c’est ce document qui sera utilisé lors de votre production. C’est aussi pour cela que nous avons besoin d’avoir un fichier vectorisé pour la personnalisation, c’est la seule garantie d’obtenir une qualité optimale. Toutefois, un graphiste digne de ce nom pourra toujours vectoriser votre fichier si nécessaire mais cela a bien sûr un coût et prend un certain temps. En cas de commande avec un budget et/ou un délai serré, c’est loin d’être l’idéal.

Chaque BAT est  bien entendu unique et, selon le produit, ne comportera pas les mêmes mentions. Néanmoins, certains d’entre elles sont indispensables: la quantité commandée, la ou les couleur(s) du produit, la ou les couleur(s) de marquage, la matière du produit ainsi que ses dimensions.

Il doit bien sûr contenir d’autres précisions mais cela va dépendre de l’objet en question. Par exemple :

  • la capacité pour des clés USB
  • la police à utiliser si le marquage est un texte
  • le type de marquage : sérigraphie, tampographie, impression numérique, embossage, etc.
  • le nombre de positions pour le marquage
  • l’emballage et/ou le conditionnement sil revêt une importance précise.
  • La composition pour tout article textile
  • Couleur de l’encre pour les stylos

Outre ces éléments, le BAT doit aussi obligatoirement comporter une simulation graphique du produit pour vérifier d’un seul coup d’œil le rendu de l’objet.

BAT MA--FR-11355-1Revenons quelques secondes sur le cas des couleurs. Dans le monde de l’impression, nous travaillons quasiment tous avec les couleurs Pantone. Pour les néophytes, il s’agit simplement d’un nuancier de couleurs, qui permet d’identifier chaque coloris par un code précis. Cela permet de garantir une teinte et de respecter ainsi une charte graphique. En effet, les couleurs peuvent facilement varier d’un écran d’ordinateur à un autre. De même si vous voulez imprimer le document pour vous rendre mieux compte, les couleurs pourront être assez différentes selon les paramètres de chaque imprimante, ou la quantité d’encre qu’il reste dans les cartouches. Il faut donc impérativement communiquer le code de vos couleurs ou à défaut, en choisir une à partir d’un pantonier physique que vous trouverez facilement chez votre imprimeur local. Ainsi, vous n‘aurez aucune mauvaise surprise lors de la réception de votre commande.

Ce document est donc réellement essentiel. Il faut prendre le temps nécessaire, voire même un peu plus pour l’étudier en détail, voir si tout est correct avant d’y apposer votre signature. Car une fois ceci fait, il n’est bien évidemment plus possible de modifier quoique ce soit.

Pantone® Matching System Color ChartN’oubliez donc pas : avant toute commande d’objet publicitaire personnalisé, il faut pouvoir valider un BAT clair et précis. Et si vous ne voulez pas prendre le moindre risque, tournez vous vers des grossistes spécialisés et professionnels tel qu’Horizonsources.

J’ajouterais un paragraphe important = le rendu des couleurs sur le BAT à l’écran ou même avec une sortie imprimante de bureau  contre ceux sur le produit lui-même.

En expliquant que si, réellement le client souhaite une couleur précise il devra indiquer une couleur PMS à partir de sa charte graphique, ou  en consultant chez l’imprimeur du coin, un pantonier physique.

Aucun commentaire

Un BAT c’est quoi ?

Article écrit le 13/11/2014 par Lorene

Aujourd’hui, parlons un peu technique. Dans le monde de l’objet publicitaire, le BAT est un incontournable. D’accord mais qu’est-ce-que c’est un BAT ? Il s’agit d’un Bon A Tirer.  “Mais encore” vous dites-vous ? Le BAT est l’épreuve contractuelle papier, le visuel de votre produit personnalisé que vous devrez approuver avant le lancement en production.

Sur le BAT, tous les détails techniques seront indiqués : quantité du produit, dimensions, couleurs (références PMS qui ne seront cependant données qu’à titre indicatif car évidemment, d’un écran à l’autre, les couleurs changent, seules la référence à une valeur), texte à imprimer….

Ci-dessous, un exemple de BAT de bracelets silicone.

un-BAT-c-est-quoi

Le BAT vous permettra de voir le rendu de votre produit et surtout de parer à toute erreur lors de la production. Il sera donc capital de bien le vérifier. Pour des chaussettes par exemple, les tailles devront être indiquées.

Autre élément majeur pour préparer un BAT digne de ce nom : un fichier en bonne et due forme. Pour être certain que l’impression sur votre objet personnalisé soit de qualité, il faut impérativement que votre logo ou texte soit vectorisé. Les fichiers Jpeg basse résolution ne conviennent pas. Le fichier doit être au format PC ou Adobe Illustrator o EPS en 300 DPI (Dot Per Inch en anglais).

 

 

Aucun commentaire

Comprendre les différentes techniques d’impression

Article écrit le 24/09/2014 par Lorene

comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-3C’est le moment de faire un point sur les différentes techniques d’impression. En effet, pas facile de s’y retrouver et de saisir à quoi font référence les termes que les spécialistes d’objets pub utilisent. Il est vrai que, selon les matières et les dimensions sur lesquelles on imprime,  les mode d’impression vont varier. Voici donc un petit lexique pour y voir plus clair.

Dans l’objet publicitaire, seront principalement utilisées la sérigraphie,  la tampographie, l’offset et le numérique. La sérigraphie sera utilisée pour les  grandes quantité tandis que la tampographie sera réalisable sur des quantités plus petites.


A. LA SERIGRAPHIE

La sérigraphie correspond au Screen Printing en anglais. Son nom vient du latin Soie (sericum= soie) et du grec (graphein =écriture). Il s’agit d’une technique utilisant le principe des pochoirs, qui a l’origine étaient des écrans de soie. Comme lorsque vous utilisez des pochoirs, l’encre ne se dépose que sur les parties non protégées par le pochoir, avant d’être raclée.

comprendre-les-differentes-techniques-d-impression

La sérigraphie peut être réalisée sur des supports en tout genre, pas forcément plats, tels du bois, des bouteilles, des tee-Shirts, des ballons de baudruche…
Elle a l’avantage de permettre l’apposition d’une bonne quantité d’encre garantissant une belle intensité de couleur, même sur des supports foncés. Sa durée dans le temps est également excellente. Seul bémol : la sérigraphie ne permet pas l’impression de détails trop fins, la couleur étant disposée en aplat.
L’impression en sérigraphie convient à des productions de moyennes et grandes quantités pour des fichiers de pas plus de 6 couleurs.

Vidéo de l’impression en sérigraphie

B. LA TAMPOGRAPHIE
Comme son nom l’indique, la tampographie fonctionne sur le même système que les tampons qu’on utilisait enfant. Cela consiste à transférer l’encre contenue dans le creux d’un cliché sur un objet, grâce à un tampon transfert. La tampographie est principalement utilisée pour des produits difficiles à imprimer de par leur forme ou leur taille.

comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-tampographie2

Vidéo de l’impression par tampographie

C. L’OFFSET
L’offset est le procédé d’impression traditionnelle le plus ancien (année 50) et le plus utilisé. Il permet la production de gros volumes avec une qualité irréprochable. Les journaux, magazines, ou tatouages temporaires dans le domaine de l’objet pub sont imprimés en offset. cette méthode consiste en la répulsion d’un corps liquide, en l’occurrence l’eau, à un corps gras : l’encre. Un filet d’encre est déposé sur la plaque imprimante qui la reporte ensuite sur un rouleau en caoutchouc nommé le “blanchet”, qui à son tour le dépose sur le papier. Cette technique consiste en plusieurs passages sur le support à imprimer.

Une machine offset (comme une presse numérique) est composée de plusieurs cylindres sur lesquels on règle un taux d’encrage : un pour le cyan, le magenta, le jaune et le noir. Il s’agit là de quadrichromie.

DEFINITION QUADRICHROMIE (ou CMJN pour Cyan, Magenta, Jaune, Noir)  : est un procédé d’imprimerie utilisant les 3 teintes de base (couleurs primaires) et le noir pour pouvoir réaliser le plus grand spectre de couleurs, grâce aux mélanges. En théorie, grâce à la quadrichromie, il est possible de réaliser toutes les couleurs existantes. La quadrichromie n’est pas propre à l’impression offset, il est aussi possible de réaliser de la sérigraphie en quadrichromie.

 comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-1comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-

Les tatouages temporaires et les fan clappers sont imprimés en offset.

D. L’IMPRESSION NUMÉRIQUE (EN QUADRICHROMIE)
Plus récente, cette technique d’impression permet d’imprimer des stickers ou des petits objets pub depuis des données informatiques directement reliées à la machine imprimante. Cette technique sera utilisée pour des designs plus complexes à imprimer, incluant de nombreux petits détails et/ou de nombreuses couleurs telles des photos. Les encres sont moins opaques que celles utilisées en sérigraphie.

Comme pour les presses Offset, les presses numériques sont composées de plusieurs cylindres qui donneront un résultat en quadrichromie. L’impression numérique se développe, notamment pour l’impression textile. Les bracelets satin sont par exemple imprimés en numérique.

comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-impression-numerique

A côté de ces grands procédés majeurs existent aussi d’autres types d’impression.
D. LA FLEXOGRAPHIE

Il s’agit d’un procédé d’impression en relief.  La flexographie permet d’utiliser des encres à séchage rapide ou par ultra-violets, elle est donc beaucoup utilisée pour les emballages alimentaires. les bangers et les ponchos personnalisés sont imprimés en flexographie.

F. LA SUBLIMATION
Cette technique utilise des encres spécifiques et est exclusivement réservées aux impressions de textiles en polyester et aux supports durs préalablement traités d’un vernis industriel polyester. Avec une imprimante spéciale, le logo est reproduit sur un papier transfert spécial. Puis, grâce à une presse à chaud, l’encre se gazéifie sous l’effet de la pression et de la chaleur, pour ensuite pénétrer la maille du textile ou du vernis.

Voilà, vous êtes au point maintenant. Dans tous les cas, pas d’affolement : si vous souhaitez faire personnaliser des objets pub et que vous vous adressez à de vrais professionnels, ils sauront vous guider.

En avant pour imprimer vos slogans et logos sur nos objets pub ! www.horizonsources.com

E. LE TISSAGE ET LA BRODERIE
Cela concerne évidemment les textiles. Les chaussettes publicitaires sont tissées, les chaussons d’hôtel ou les casquettes sont brodés. On sent très bien la différence au toucher, la broderie est un peu en relief (photo de gauche). Dans la broderie, il y a toujours la continuité d’un fil.
comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-chaussettes-brodeescomprendre-les-differentes-techniques-d-impression-chaussettes-tisseesF. GRAVURE LASER
La gravure laser consiste à enlever de la matière grâce à la brûlure du faisceau laser sur un point précise.  Il s’agit là d’une technique de grande précision, notamment utilisée pour les porte-clés.

Comprendre-les-differentes-techniques-d-impression-porte-cles-gravure-laser-

Aucun commentaire

SN3D et l’impression 3D : le cas des porte-crayons JouéClub

Article écrit le 31/07/2014 par Lorene

Vous avez tous entendu parler de la fameuse impression 3D. Laura Deleuze, de l’agence SN3D , spécialisée sur le sujet, nous en dit plus.

La société SN3D est basée à Nantes et à Paris. Elle propose des objets de communication événementielle réalisés par impression 3D en édition limitée.
Ces objets 3D collectors, intègrent leurs solutions innovantes, leurs permettant d’être utilisés aussi en tant que outil marketing digital.

Leur approche permet de réintégrer l’objet de communication dans l’environnement numérique contemporain et ainsi mettre en place un véritable stratégie marketing interactive (m-mobile) par l’objet 3D.
Leurs objets 3D sur mesure sont créatifs, tant dans leurs design que dans leurs fonctionnalités, ils proposent une nouvelle expérience à l’utilisateur.
Les objets sont fabriqués à Nantes en édition limitée pour créer de véritable objets collectors.

Exemple d’un projet réalisé par SN3D : Création d’un porte-crayon sur-mesure et interactif pour JouéClub

Pour un salon, l’entreprise JouéClub à fait appel à SN3D pour créer et imprimer des porte- crayons en 3D. A partir d’une photo de nounours en 2D envoyée par JouéClub, un objet 3D a été crée.

SN3D-l-impression-3D-des-porte-crayons-JoueClub -conceptionSN3D-l-impression-3D-des-porte-crayons-JoueClub -etape-2

Après validation de la création par JouéClub, l’agence a pu précédée à l’impression d’une centaine d’exemplaires en 3D de l’objet.  Les porte-crayons ont pris forme !
SN3D-l-impression-3D-des-porte-crayons-JoueClub -etape-3
L’agence SN3D s’occupe de la finition, de l’emballage et de la livraison des objets sur le lieu de l’événement.

SN3D-l-impression-3D-des-porte-crayons-JoueClub -etape-4

Grâce à la technologie UBLEAM, l’agence SN3D a pu rendre le porte crayon interactif.
Le bleam est un logo intelligent qui fait le lien entre un support physique et le monde numérique. Il vous suffit juste de télécharger l’application UBLEAM gratuitement sur votre smartphone puis de scanner le bleam.

Essayez celui de l’agence SN3D :
Site_SN3D

Vous êtes intéressés par l’impression 3D ? Contactez www.designobjet3d.fr et suivez-les sur  Facebook et Twitter

Aucun commentaire

Qu’est-ce-qu’un fichier vectorisé ?

Article écrit le 20/02/2012 par Lorene

Ça y est, vous avez décidé de sauter le pas et de commander. Bien vous en a pris ! Vous allez enfin pouvoir recevoir vos petits objets pub personnalisés exactement comme vous le souhaitez… Mais il y a une étape très importante avant la production de vos merveilles : la réalisation du Bon A Tirer (BAT).Ce passage obligé déterminera la qualité du résultat.

vectoriel-et-matriciel-2

En effet, le service production se base uniquement sur les éléments indiqués sur le BAT afin de réaliser le produit afin qu’il sorte en totale conformité à votre souhait. Il est donc majeur de veiller à tous les détails indiqués sur ce fameux BAT. Il est surtout capital que la qualité de l’image soit impeccable.

Pour réaliser ce Bon à tirer et pour être certain du rendu de votre design, le graphiste vous réclamera un fichier vectorisé, gage de qualité. Aïe aïe aïe, c’est là que vous paniquez : « Qu’est-ce-qu’un fichier vectorisé ?? »

Vous pouvez reprendre votre souffle, l’explication est ci-dessous.

Une image vectorielle est une image numérique. Elle est l’inverse d’une image matricielle, dans laquelle on travaille sur des pixels.

Une image vectorielle est redimensionable sans que la qualité en pâtisse, contrairement à une image matricielle qui dévoilera la multitude de pixels qui la compose quand vous l’aurez agrandie. Faites le test, il vaut toutes les descriptions.

 

smiley-non-vectorisésmiley1-vetorisé

Vectoriser une image consiste à redessiner tous les tracés qui la composent, par l’intermédiaire d’un logiciel permettant d’utiliser les vecteurs (vecteur : segment de droite orienté sur lequel on clique pour définir un point d’origine et un point d’extrémité, afin de lui donner une forme.) Ceci peut prendre énormément de temps et exige beaucoup de patience.

L’avantage d’un dessin vectorisé est qu’on peut l’agrandir sans qu’il subisse de dégradation, les lignes vectorielles étant créées par des formules mathématiques et recalculées à chaque changement de taille.

Les logos par exemple sont essentiellement dessinés sous forme vectorielle, afin de pouvoir les imprimer en haute définition à toutes les tailles. D’où l’importance de travailler avec ce type de fichier pour personnaliser des objets publicitaires.

Les logiciels les plus utilisés pour la création d’images vectorielles sont Adobe Illustrator, ou Macromédia Flash, mais il en existe beaucoup d’autres.

Dans tous les cas, pas d’inquiétudes : si vous n’êtes pas en mesure de fournir un fichier vectorisé, soit par manque de temps soit parce que vous n’avez pas les compétences techniques pour transformer votre fichier, le graphiste pourra s’en charger.

Source : www.dicodunet.com

Lisez aussi : Qu’est-ce-que Pantone ?

Aucun commentaire

Logos et messages subliminaux

Article écrit le 03/12/2010 par Doc Logo +

Source: Toxel.com

Saviez-vous que beaucoup de grandes sociétés ont fait insérer dans leurs logos des symboles cachés?
Cet article montre comment les plus grandes marques utilisent l’espace négatif de leur logo pour y insérer des messages subliminaux.

Les messages subliminaux sont  différents stimuli sensoriels que l’individu ne perçoit pas consciemment. Un stimuli visuel, par exemple, peut être émis puis supprimé si rapidement que le cerveau n’a pas le temps de traiter l’information car le procédé est interrompu par l’arrivée d’autres stimuli.
Cette technique qui fut introduite en  1897, a créé une polémique en 1957 quand les marketeurs ont prétendu utiliser les messages subliminaux comme moyen de persuasion…

Voici quelques exemples de logos stupéfiants qui cachent des message subliminaux:

Via Rail Logo

La compagnie Canadienne de chemins de fer fait apparaître des rails de train dans son logo:

subli01

Logo LG
Beaucoup de gens pensent que Pac-Man est caché dans le logo de LG 🙂

Logo des Vins Hanuet
L’élégant logo créé par Euan MacKenzie montre deux verres de vin

Logo Families
Cet éternel logo a été dessiné par Herb Lubalin en  1980!

Logo Goodwill
le logo de Goodwill est la lettre G stylisée qui représente aussi la moitié d’un visage souriant.

Logo de Portrait Photos
Ce logo très original crée par Atakan Seçkin représente un appareil photo et la personne qui se fait photographier.

Logo Bison
Ce magnifique logo du groupe de rock canadien “Bison” dessine l’animal en plus de l’écrire.

Logo Carrefour
Un croisement de chemins, le C de carrefour au milieu de deux flèches qui montrent des directions différentes…

Logo NBC
Un des logos les plus populaires au monde représente un paon qui regarde vers l’avant et non vers l’arrière!

Logo Eight
Un magnifique logo dessiné avec différentes parties d’un huit.

Logo Modern Nerd
Boudewijn Vermolen a incorporé le mot  “nerd” dans le mot “modern”.

Logo ED
Un logo ingénieux créé par  Gianni Bortolotti pour une compagnie d’électricité Italienne.

Logo Giraffe
le mémorable logo de  Lemika pour Giraffe design studio

Logo Amazon
Le logo présente une flèche jaune qui représente le sourire de satisfaction des clients, mais aussi l’objectif de vendre tous les produits de A à Z.

Logo Sun Microsystems .
Ce logo de Vaughan Pratt montre quatre copies du mot SUN qui peuvent être lues dans tous les sens.

Logo Raven
Logo créatif d’une entreprise hollandaise de conseil financier.

Logo FedEx
L’espace négatif entre le  “E” et le “X” montre une flèche qui va de l’avant!

Et pour finir, un peu de piquant avec des messages subliminaux…très HOT! 😉

Lire l’article: “Les logos et le sexe”

Aucun commentaire

Gros plan sur la sérigraphie

Article écrit le 29/06/2009 par Doc Logo +
Mots clés : seriegraphie, sérigraphie, serimark, tampo graphie

Depuis 1907 la sérigraphie est une technique d’impression économique offrant une intensité de couleur durable dans le temps ainsi qu’une bonne opacité. Les vitesses d’impressions peuvent atteindre 6000 pièces / heures. On reconnaît une impression en sérigraphie avec une simple loupe en observant les bords d’un trait imprimé, vous y décèlerez une légère hachure en zigzag. Ce type d’impression s’applique sur une grande diversité de support : papier, carton, bois, plastiques (pvc, polyéthylène, polypropylène, polystyrène, ABS…), métal, vers, textiles (coton, nylon, polyester…) il est aussi possible de sérigraphier un logo sur un aliment.

Pour une meilleure visualisation des procédés de fabrication, Serimark une imprimerie spécialisée dans la sérigraphie et tempo-graphie à Vaux en Velin nous a gentiment ouvert ces portes et ces explications.

La sérigraphie est avant tout une affaire de pochoir, généralement la première couleur utilisée est le blanc en trame de font afin de faire ressortir les couleurs. Tout commence à partir d’une vectorisation du logo puis d’une impression sur une trame transparente. Avant d’utiliser le gabarit, un filet aux mailles proches du millimètre est induite d’une patte qui a pour particularité de durcir à la lumière et de se nettoyer facilement à l’eau. Placés dans un four à lumière, la patte protégée par le gabarit ne va pas durcir, c’est ainsi que l’on obtient le pochoir.

Le cadre est placé sur l’élément qui va être sérigraphié puis on ajoute une fine couche de peinture dans le cadre. A l’aide d’une raclette la couleur est répartie afin de s’infiltrer partout dans le pochoir. L’opération est répétée autant de fois qu’il y de couleur. Entre chaque passage un séchage est effectué pour une prise rapide des couleurs.

Maintenant vous savez tout sur la sérigraphie

Visitez le site de serimark : http://www.serimark.com/

Aucun commentaire

Présentation


Sur ce blog vous trouverez des informations concernant le marché des objets publicitaires et cadeaux d'entreprise.

Si vous cherchez un article publicitaire en particulier, ou si vous avez une information intéressante à nous communiquer, Contactez nous.

Espace Partenaires Premium


Rechercher

 

Recherchez des infos sur le marché, les produits, l'objet publicitaire parmi les 858 articles et plus de 750 commentaires du blog.


Espace Partenaires




 

 

 

 

 

 









Liens partenaires

Rechercher

 

Recherchez des infos sur le marché, les produits, l'objet publicitaire parmi les 858 articles et plus de 750 commentaires du blog.