Tag Archive | "importation"

5 conseils pour estimer vos coûts d’importation

Article écrit le 05/08/2009 par Doc Logo +

Mots clés : importateur, importation, transport

Bon, vous avez enfin reçu la cotation du fournisseur Chinois que vous aviez sélectionné.

Prochaine étape : calculer comment ce devis va se transformer en un prix de vente agressif pour vous permettre de convaincre votre client !

Calculer les coûts d’import peut s’avérer dangereux, car de petites erreurs peuvent avoir des conséquences dramatiques sur votre marge commerciale, et vous pourriez vous retrouver à devoir financer le projet de votre poche…

Voici donc 5 conseils pour budgéter correctement un projet d’import :

1. Confirmez votre coût d’achat

Il est primordial de s’assurer de ce qui est et n’est pas inclus dans le coût d’achat de vos marchandises.
La première vérification, évidente, consiste à valider que le prix qu’on vous a coté correspond bien, point par point, au produit demandé : assurez-vous qu’aucune option n’a été laissée de coté, et que le devis est
bien tout inclus. Des erreurs classiques à ce niveau : ne pas vérifier que l’emballage, l’étiquetage sont inclus, ou qu’il n’y aura pas de surcoût à prévoir comme une ouverture de moule pour la fabrication.
Un autre point important à confirmer est l’incoterm utilisé dans la cotation. Êtes-vous supposé prendre possession des marchandises à la sortie de l’usine (ex-works) ou bien lorsqu’elles seront chargées sur le bateau (FOB) ? L’impact sur vos coûts est de toute évidence important : faites attention, de nombreux incoterms existent.

2. Calculez votre coût de transport

Ici vous allez avoir besoin de cotations de la part de transitaires. La première étape est de décider quel mode de transport vous souhaitez. Les 3 options principales étant : le transport maritime (moins cher, plus long), l’aérien (plus cher, plus rapide) et le « sea & air » (un mélange des deux). Prenez en compte le volume et le poids total de votre cargaison : le transport aérien peut se révéler économique si vous avez de petites
quantités, ou des produits très légers à transporter. Une fois le mode de transport choisi, assurez-vous des adresses d’origine et de destination des marchandises ; la plupart des transitaires internationaux peuvent vous faire un devis sur une région et pas nécessairement une ville précise. Demandez des devis, assurez-vous de vérifier tous les détails ; les transitaires doivent inclure dans leur devis non seulement le coût du transport, mais également plusieurs taxes et surcharges liées au transport international. Vous pouvez également demander à ce qu’on inclut dans le devis une assurance pour le transport.

3. Estimez les droits de douanes

C’est ici que ça se complique. Les douanes lèvent des taxes à l’importation lorsque des marchandises commerciales rentrent sur leur territoire. Pour connaître le droit de douane applicable, vous devez savoir dans quelle catégorie vos marchandises sont inclues, tel que le définit le HTS (Harmonized Tariff Schedule). Votre transitaire peut vous aider, tout comme votre bureau de douane local, ou encore des services en ligne comme AsiaCalculator.com. D’une catégorie de produit à l’autre, même pour des produits très similaires, le droit de douane peut varier de 0 à 20% ou plus du coût d’import ! Rappelez-vous que les droits de douanes s’appliquent sur la valeur totale des produits à l’importation (ex : coût d’achat + transport + assurance).

4. Assurez-vous de bien inclure tous les coûts

Assurez-vous de ne pas oublier d’inclure des coûts annexes à votre projet d’import ; par exemple, le contrôle qualité et les tests à faire en usine, les opérations logistiques spécifiques dont vous pourriez avoir besoin (ex : palettisation, stockage…) ou tout autre coût induit à la source pour la fabrication de votre produit (moule, design…).

5. Ajoutez votre marge

Une fois tous vos coûts inclus, il est temps de gagner de l’argent ! Ajoutez la marge commerciale que vous souhaitez appliquer, et calculer votre prix de vente. Il est sage d’ajouter quelques points de marge supplémentaire pour couvrir les éventuelles fluctuations de taux de change ou de coût des matières
premières. Ainsi, il est recommandé de mettre une date de validité à toutes vos cotations – 30 jours est généralement suffisant.

Et maintenant, vendez !

Pour plus d’information visitez Asia Calculator :

http://www.asiacalculator.com

Via le blog promotional products international

Aucun commentaire

L’usine du monde en pénurie de main d’oeuvre bon marché

Article écrit le 02/11/2007 par Beatrice Briand

Mots clés : fournisseur, importation, la Chine, transport

chinese factory La Chine, paradis de la main d’oeuvre bon marché ?
Les réserves de main-d’oeuvre bon marché s’épuisent en Chine. Un rapport de l’Académie chinoise des sciences sociales de Pékin tire la sonnette d’alarme : «La Chine est en train de passer d’une ère d’excédent de main-d’oeuvre à une ère de pénurie, qui sera effective d’ici à 2010», rapporte le China Daily .
Lire la suite

Aucun commentaire

Analyse sur le marché de l’objet publicitaire

Article écrit le 01/07/2006 par Doc Logo +

Mots clés : APPA, ASI, grossiste, importation, international, la Chine, objet pub, objet publicitaire, objets pub, objets publicitaires, PPAI, PSI

Le marché français de l’objet publicitaire est une véritable jungle ! Faisons le point sur le marché international et sur la nécessaire évolution des entreprises de notre pays.

Qu’en est il à l’international ?

Les revendeurs d’objet publicitaires aux Etats Unis et au Canada ont su garder leur place et consolider leur marge : Ils achètent auprès des fabriquants et grossistes et vendent les articles personnalisés aux entreprises, associations et administrations. En créant de puissants syndicats tels que le PPAI et l’ASI au Etats Unis ou le PPAC au Canada, les revendeurs ont su protéger leur marché en sanctionnant par boycott les fabricants ou importateurs qui vendaient directement sur le marché.

Il est réellement impressionnant de voir comment les fabricants et importateurs américains craignent les sanctions de ces syndicats.

Le même phénomène existe également en Australie et en Nouvelle Zélande où l’APPA est fortement représentée : la structure de ces marchés est simple, saine et profitable pour toutes les parties !

Grâce à ce système, le fabriquant et l’importateur n’ont qu’un nombre de clients limités ( les revendeurs d’objets publicitaires ) et le revendeur, lui, peut se consacrer pleinement à son métier de base : démarcher, conseiller et servir les entreprises désireuses d’acheter des articles publicitaires.

Qu’en est il en France ?

En France, quelques initiatives individuelles ont vu le jour afin de créer une association de revendeurs mais elles ne pourront de toutes façons pas ressembler à ce qui existe aux Etats Unis car le marché français de l’objet publicitaire est une réelle jungle où le plus gros mange le plus petit. Les fabricants vendent directement aux entreprises et les revendeurs ont depuis plusieurs années élargi leurs statuts pour se lancer dans l’importation depuis la Chine.

Ce faisant, ils ont obligé les quelques importateurs qui étaient restés fidèle à un marché structuré à vendre directement ( ou indirectement sous un autre nom ) aux entreprises.

Dés lors, on assiste à une drôle de danse entre importateurs, revendeurs et clients : le revendeur peut acheter directement en Chine ses plus grosses commandes mais pour les petites et moyennes, il a toujours besoins de l’importateur qui, lui, a du stock en Europe. Quant à l’importateur, il peut facilement démarcher les clients à fort potentiel, mais a besoin du revendeur de proximité pour obtenir les petites commandes. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!

Qu’en est il en Europe ?

Au niveau européen, il n’existe pas encore de réelle fédération de revendeurs. Le seul organisme qui prend une place européenne est le PSI en Allemagne mais il ne faut pas s’y tromper, il s’agit là d’une entreprise commerciale dont le seul but est de faire de l’argent et non de structurer le marché de l’objet pub. Voilà qui est dommage.

1 commentaire

Présentation


Sur ce blog vous trouverez des informations concernant le marché des objets publicitaires et cadeaux d'entreprise.

Si vous cherchez un article publicitaire en particulier, ou si vous avez une information intéressante à nous communiquer, Contactez nous.

Espace Partenaires Premium


Rechercher

 

Recherchez des infos sur le marché, les produits, l'objet publicitaire parmi les 882 articles et plus de 750 commentaires du blog.


Espace Partenaires




 

 

 

 

 

 









Liens partenaires

Rechercher

 

Recherchez des infos sur le marché, les produits, l'objet publicitaire parmi les 882 articles et plus de 750 commentaires du blog.