Le blog du marché de l'objet publicitaire
  • french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

750 exposants d’objets promotionnels au salon du PSI à Düsseldorf

  • authorDoc Logo
  • datemer 06 Déc 06
  • comments0

sabine gelderman Le PSI est connu dans le monde de l’objet publicitaires comme LE rendez-vous incontournable des acteurs du marché. Cependant, nous nous demandons si, avec le temps et l’apparaition de nombreux concurrents, il n’a pas perdu de son pouvoir d’attraction initial ? Doit-on toujours y aller pour voir ce qui se fait de mieux de part le monde ?

C’est pour en savoir plus que nous avons récemment rencontré Sabine Geldermann, directrice du PSI. Elle répond avec une grande franchise à nos questions et analyse pour nous le marché actuel de l’objet promotionnel.

Bon à savoir : Janvier 2007 sera la 45ème édition de ce salon qui peut être qualifié comme le plus grand de l’industrie de l’objet publicitaire Européen. Un monument donc sur le marché de l’objet pub mais qui, comme tout monument, subit l’érosion du temps et de la concurrence.

Henk : Sabine, Merci d’accepter cette interview. J’expose sur ce salon du PSI depuis plus de 15 ans, et ne le regrette aucunement car c’est un excellent point de rencontre mais dont on sait finalement peu de choses. Pouvez-vous nous parler de vous et de votre rôle sur le PSI ?

Sabine : Henk, Merci de me donner la possibilité de présenter le PSI ! Le salon est à la fois une société et un réseau qui depuis plus de 45 ans maintenant a un vrai rôle traditionnel.. En 1960, le fondateur du PSI, Walter Jung, eut l’idée de créer une industrie pour les produits promotionnels en dehors du cadre. Etre membre du PSI doit apporter à chacun un avantage d’être membre. Pour les membres et seulement pour les membres était et reste notre slogan. Le premier outil mis en place fut un salon commun le PSI et cela pour commencer à cheminer dans l’industrie des produits promotionnels était un salon commun : le PSI. Soudain, fabricants et importateurs ont concentré leur attention sur la branche en formation de l’industrie publicitaire. Les grossistes des produits promotionnels et les consultants ont émergés de toutes parts. Dans les années 70 et 80 l’industrie connut un boom exemplaire. Il devait suivre une consolidation et une spécialisation. Depuis sa création le PSI a toujours suivi l’idée d’un réseau philosophique. Aujourd’hui Les salons et services de Paris à Düsseldorf en passant même par Varsovie lient plus de 6000 sociétés de l’objet promotionnel dans toute l’Europe et le monde. Au début de chaque année Le salon du PSI à Düsseldorf est à la fois un émetteur de la tendance du marché de l’objet promotionnel et le baromètre de l’opinion.
Personnellement je travaille pour le PSI depuis 15 ans et il est évident que j’ai une certaine passion pour l’industrie, parce qu’elle est très créative, innovatrice et basée sur le défit . Dans ma position de directrice du PSI J’ai la responsabilité avec mon équipe de 23 personnes de maintenir la qualité de la marque du PSI et les services qui en découlent que nous procurons à nos clients sur un plan national et international. Il n’est pas utile de dire que nous nous concentrons continuellement pour fournir de meilleurs performances de nos produits et pour satisfaire les besoins de nos clients.
Le PSI soutient également les organisations professionnelles des associations nationales et internationales de l’industrie des produits promotionnels et je travaille personnellement pour le GWW, la fédération nationale des fournisseurs des produits promotionnels pour des activités politiques existantes que nous prenons en considération pour permettre aux distributeurs et aux fournisseurs de l’industrie allemande de travailler sur des bases solides et saines pour leurs affaires.

Henk : Mon sentiment personnel est que le salon du PSI perd de son pouvoir initial dans l’industrie. Ne soyez pas offusquée ! Le problème ne vient pas de l’organisation elle même qui est vraiment parfaite mais lorsque j’exposais les premières années au PSI les visiteurs venaient voir les produits promotionnels nouveaux de l’année à venir. Ne pensez vous pas qu’aujourd’hui Internet permet aux fabricants de présenter leurs nouveautés n’importe quand dans l’année. J’ai le sentiment que le salon est plus un lieu de rencontre et d »échange que de découverte des nouveautés ?

Sabine : Je partage avec vous certains de vos sentiments si on regarde le cycle court d’un produit ainsi que les opportunités internet auquel notre industrie est confrontée.
Bien sûr les nouveautés produits semblent être de plus en plus demandés mais d’un autre côté les exposants continuent à répondre à cette demande. Le PSI est considéré comme la plateforme de l’innovation en début de chaque nouvelle année et selon des études menés sur les visiteurs plus de la moitié de notre clientèle internationale se sert de ce salon pour présenter les nouveautés. Cependant le fait que les nouveautés sont très vite copiées a une conséquence et influence destructrice et négative sur le pouvoir de l’industrie à développer de nouveaux produits.

Henk : Au salon du PSI les fabricants d’extrême Orient n’ont pas l’autorisation d’exposer. Ce fut logique il y a quelques années étant donné que cela protégeait les importateurs. Mais aujourd’hui beaucoup de distributeurs achètent directement d’Asie. Je rencontre ces distributeurs de plus en plus au salon d’Hong Kong chaque année. Le volume de produits promotionnels que les distributeurs achètent en Asie augmente chaque année. Les salons professionnels tels que le Pro-dimex et le Asia show à Londres essaient de penetrer ce marché. Qu’en pensez-vous ?

Sabine : Nous observons les changements du marché mondial et du marché Européen and tâchons d’adpater notre concept afin de répondre aux exigences des besoins de nos clients.
Cependant en observant les expériences et en ayant les retours de nos clients ainsi que par des études relatives au sujet de la distribution en pleine mouvance au sein du PSI – en tenant compte de la situation actuelle – Le PSI continue à se concentrer sur son concept traditionnel.
Bien sûr aujourd’hui chacun peut aller trouver sur les marchés extérieurs et sourcer ailleurs les produits pormotionnels, mais la structure européenne du marché et ses affaires locales ont toujours besoin d’un processus structuré et d’une distribution, où le fournisseur ou l’importateur servent le distributeur local, tant qu’il ne sera pas capable de manipuler toute la logistique et la partie financière lui-même.
Les données d’évaluation de performance et les résultats réels quant à l’Exposition du prochain salon du PSI soulignent et confirment d’une façon très positive et convaincante que nous semblons être sur le bon chemin. L’influence asiatique augmente, sans doute mais l’Europe a toujours des besoins très uniques et a besoin de faire des affaires localement et nous devons prendre ceci en considération.

Henk : Le salon PSI Paris, Varsovie sont un véritable succés , allez vous essayer dêtre présent sur d’autres marchés Européen ?

Sabine : Avec les trois salons professionnels du PSI à Düsseldorf, Paris et Varsovie notre réseau s’est en effet implanté avec succès. Exporeclam à Madrid est un autre salon professionnel très couronné de succès dans notre portefeuille de réseau en Europe du Sud et confirme le fait que nous avons vraiment un réseau très intensif, de haute qualité pour le marché Européen. Sur le plan international nous sommes à l’écoute des occasions d’affaires et nous sommes souvent impliqués dans des concepts intéressants pour des marchés potentiels. C’est déjà dû au fait que les Reed Exhibitions ont vraiment une impressionnante approche globale et ont un réseau de 460 salons professionnels dans 38 pays couvrant 52 industries différentes.

Henk : En parlant du PSI, les distributeurs disent souvent « l’adhésion est chère ». En tant qu’exposant je pense que c’est une excellente façon de choisir des visiteurs sérieux. Mais peut-être pouvez-vous nous donner quelques arguments pour le visiteur. Merci d’indiquer aussi le montant de la cotisation payable à ce jour.

Sabine : Qu’est-ce qui est cher ? Si vous identifiez des points de référence existants et les services dans notre industrie ainsi que les fournisseurs ou associations de services, vous viendrez vite à la conclusion qu’il faudrait réclamer pour le service positif et bénéfique un surplus aux clients.
Chaque mois un magazine avec des informations sur les produits les membres de la direction et des informations Online reseignent les membres du PSI tout cela grâce aux accords que nous avons avec des salons nationaux et internationaux importants pour l’industrie du produit promotionnel.
Les distributeurs paient une cotisiation de 430 Euro pour l’année, et les fournisseurs quant à eux ont une cotisations à 600 Euro. Si seulement une seule commande tombe, la cotisaition est largement amortie.Les membres de d’autres associations varient souvent entre 700 et 1000 euro et le service n’est pas à la hauteur : un sentiment que les clients partagent. Nous sommes convaincus que Le PSI apporte un service et un réseau profitable à ces membres.

Henk Merci beaucoup Sabine pour le temps que vous m’avez consacré

Sabine Merci à vous également

pen

Ajouter un commentaire


connectez-vous pour ajouter un commentaire : LOGIN