• french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

Contrôle qualité d’objets promotionnels: problèmes fréquents !

  • authorDoc Logo
  • datejeu 16 Juin 11
  • comments0
Importer des objets promotionnels est une activité risquée. Les acheteurs sont souvent en contact avec des dizaines de fournisseurs différents, situés dans des pays asiatiques tels que la Chine. Qui plus est, les importateurs sélectionnent souvent les fabricants sur la base d’un prix. Sans surprise, les problèmes qualité sont très fréquents dans cette industrie. Nous avons réalisé des milliers de contrôles qualité sur des objets promotionnels, ce qui nous permet de dresser la liste des dix défauts les plus fréquents: 1. Trop de défauts visuels sur les produits La plupart des objets promotionnels sont fabriqués (ou finis) à la main, donc leur aspect est souvent imparfait. Evidemment, les consommateurs européens considèrent ces imperfections comme des signes de mauvaise qualité. Dans 30% des inspections, nous trouvons un nombre de défauts supérieur à la limite communément autorisée. Et l’acheteur demande généralement à l’usine de retravailler les produits, faute de quoi ils seront inutilisables. Defect_1 2. Logo et étiquetage Le logo est souvent l’élément le plus sensible sur un objet promotionnel. Pourtant, une fois la production lancée, les exigences du client ne sont pas toujours respectées avec précision. Par exemple, la couleur du logo est souvent légèrement différente. L’étiquetage des produits et des cartons pose souvent problème, également. Les références sont souvent erronées, ou bien les étiquettes ne sont pas au bon endroit. 3. Test de fonctionnement Quelques exemples de problèmes: un briquet qui ne s’allume pas, une fermeture zip qui casse suite à une utilisation normale, ou une calculatrice qui ne peut pas effectuer la moindre opération. Il est fondamental qu’un produit, même donné gratuitement, puisse remplir sa fonction normalement. Malheureusement, certains fabricants ne respectent pas leurs engagements… Surtout si vous négociez un prix d’achat très bas. Defect_2 4. Tests de sécurité Si vous achetez des sweat-shirts pour enfant, avez-vous pensé à limiter la longueur des liens, au niveau du cou? Ceci n’est qu’un exemple des nombreuses réglementations européennes. Vos fournisseurs de Chine (qui exportent souvent dans une multitude de pays) ne seront pas forcément au courant. Assurez-vous de respecter ces règles. Les sanctions sont très dures si les douanes saisissent votre marchandise, ou si des utilisateurs portent plainte après la mise sur le marché. 5. Couleurs et aspect général du produit Si le rouge utilisé en production est légèrement plus clair que sur l’échantillon du client, est-ce un problème? L’ingénieur chinois moyen n’a aucune idée des conséquences, et conclut souvent que ce n’est pas grave. Pourtant, être précis est souvent très important. Par exemple, des produits issus de différentes usines doivent avoir la même couleur s’ils sont présentés ensemble.  Ceci est une cause fréquente de malentendus et de disputes. Defect-3 6. Conditionnement intérieur Si l’emballage cadeau est abîmé, ou a un défaut d’impression, il doit être jeté avec le produit situé à l’intérieur. Tous les éléments de conditionnement ont une importance. N’oubliez pas de rappeler cela à vos fournisseurs. 7. Carton export Beaucoup d’importateurs oublient de définir leurs exigences quant aux cartons. Ils disent souvent au fournisseur “vous pouvez utiliser le conditionnement habituel de vos autres clients”, ce qui signifie “vous pouvez utiliser le carton le moins cher que vous trouvez” aux oreilles d’un fabricant. Lors des inspections avant embarquement, nous réalisons un test de lâcher de carton. Cela indique la probabilité que des produits soient cassés, ou qu’un carton s’ouvre, en cas de chute pendant le transport. Defect-4 8. Mesures et poids Les fabricants sont souvent tentés de réduire la consommation de matériaux par unité produite. Par exemple, il est facile de faire des T-shirts un peu plus petits, pour économiser du tissu. Dans beaucoup de catégories de produits, il est donc important de contrôler les mesures et/ou le poids. 9. Test de lâcher du produit Désirez-vous recevoir des stylos, ou des porte-clés, qui cassent la première fois qu’ils tombent sur le sol? Cela donnerait une image de produit “cheap” à laquelle aucune marque ne veut être associée. Le test du lâcher, d’une hauteur de 120cm, sur un sol en béton ou en bois, est communément mené lors des inspections qualité. 10. Mauvaise quantité ou assortiment dans les cartons Les employés du service conditionnement des usines sont souvent les moins payés et les moins bien formés. Il arrive qu’ils doivent emballer une commande en quelques heures, juste avant que le container ne soit mis à quai. Et leur environnement de travail est souvent très désorganisé. Il est rare que les employés comptent précisément combien de pièces ils mettent dans les cartons. Comment éviter de recevoir trop de produits défectueux? D’abord, décrivez les spécifications du produit que vous désirez acheter, le plus clairement et le plus visuellement possible. Demandez l’avis de votre fournisseur, mais ne laissez aucune zone d’ombre qu’ils pourront exploiter. Deuxièmement, exigez un échantillon parfait (avant de virer de l’argent ou d’ouvrir une lettre de crédit), et dites au fournisseur que vous vous attendez à ce que la production y soit conforme. Troisièmement, envoyez un inspecteur dans l’usine pour vérifier la qualité. Beaucoup d’acheteurs planifient le contrôle qualité après la fin de la production, mais il est judicieux d’inspecter les premiers produits finis dans le cas d’une nouvelle usine. De cette manière, vous pourrez identifier les problèmes avant qu’ils ne soient répandus, et demander des actions correctives. Renaud Anjoran travaille chez Asia Quality Focus, une société d’inspection qui aide les importateurs à éviter les problèmes décrits dans cet article.
pen

Ajouter un commentaire


connectez-vous pour ajouter un commentaire : LOGIN