• french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

Enquête ASI: les objets pubs battent le prime time TV

  • authorDoc Logo
  • dateTue 23 Nov 10
  • comments0
WomanMug2Les objets publicitaires sont moins chers que la plupart des autres médias en coût par impression. TREVOSE, PA – 8 Novembre, 2010– L’association Américaine Advertising Specialty Institute a publié une enquête nationale qui démontre que les objets publicitaires gagnent le “prime time” télévisuel, la radio et la presse en étant le média le plus efficace par rapport à son coût unitaire. Les chiffres de l’enquête globale ASI 2010 révèlent que les objets publicitaires sont moins chers (coût par impression) par rapport aux autres médias et qu’ils sont très bon marché et très efficaces par rapport aux autres médias.
ASI a enquêté auprès de 3 332 personnes par téléphone ou en entretiens individuels, notamment auprès de nombreux cadres de New York, Chicago, Philadelphie, Londres, Sydney, Toronto et Montréal. L’étude 2.0 est la suite de l’enquête définitive de 2008, et comprend de nouvelles informations démographiques sur la politique, l’ethnie, le genre et l’age, puisque savoir qui est le destinataire de l’objet pub est capital pour l’annonceur. Cette année, certaines données sont ajoutées comme par exemple les marchés internationaux et les nouveaux  produits tels que les accessoires automobiles et les marchandises agroalimentaires.

Ce rapport a été publié lors du 4éme sommet annuel “ASI POWER” à Aventura, en Floride. promoproducts Voici ce que les résultats montrent:

Coût par impression Aux USA, le coût par impression d’un objet pub est resté en moyenne inchangé de 2008 à 2010, avec une valeur de 0.005 usd. • Préférences de genres Les hommes ont plus tendance que les femmes à porter des tee-shirts ou casquettes publicitaires, alors que les femmes utilisent plutôt les sacs, instruments d’écriture, calendriers, et produits de beauté. • Préférences ethniques Les Afro-Américains possèdent en moyenne plus d’objets pub que les autres groupes ethniques  (11,3). • Identification de  l’annonceur Aux États-Unis, 83 % peuvent identifier qui est l’annonceur sur un  objet promotionnel qu’ils possèdent. • Influence sur l’opinion des utilisateurs 41% des personnes interrogées disent que leur opinion de l’annonceur est positive après avoir reçu l’article promotionnel. • Portée internationale Environ deux tiers (63%) des personnes interrogées en Angleterre ont reçu et gardé un stylo publicitaire durant les 12 derniers mois. Aux États Unis, les instruments d’écriture sont les objets les plus utilisés, en moyenne 18,2 fois par mois. • Produits à la mode Les produits les plus utilisés aux USA sont les instruments d’écriture (46%), suivis des tee shirts (38%) et des calendriers (24%). • La capitale des objets pub Aux États Unis, la capitale de l’objet publicitaire est Los Angeles, puisque qu’elle détient le plus grand nombre d’objets pub par habitant (12,7) “Notre enquête 2010 prouve encore une fois l’indéniable pouvoir des objets publicitaires” nous a dit  Timothy M. Andrews, président de ASI. “Les distributeurs et fournisseurs devraient utiliser ces données pour informer leurs clients, prospects et utilisateurs finaux de la façon dont les objets promotionnels peuvent augmenter les ventes et améliorer l’image de la marque.  Même les petites entreprises peuvent offrir ces petits objets d’un très fort impact comme le font les entreprises multinationales. A $0,005, le coût moyen par impression (CMI) d’un objet publicitaire est plus bas que la plupart des autres médias :  selon les données obtenues, le CMI dans un magazine national est de $0,045; de $0,029 pour les journaux; pour un prime time TV $0.018;  pour une chaîne câblée $0,005 et de $0,058 pour un spot radio. Ces statistiques montrent aux publicitaires que les objets pub ont un meilleur retour sur investissement que la plupart des autres médias avec un coût par impression très bas, une forte impression sur les personnes qui reçoivent l’objet et une nette  augmentation de l’intention d’achat après réception de l’objet. Pour compléter le tout, voici les résultats d’une étude effectuée pas la “British University of Lincoln” sur les objectifs de l’utilisation des objets publicitaires. Les résultats pour le marché anglais sont les suivants : promouvoir la société (26%), générer la bienveillance par rapport à la marque (16%) et fidéliser les clients (13%) sont les principaux buts de l’utilisation des articles promotionnels. Les objectifs secondaires sont remercier (11%) et obtenir de nouveaux clients (7%). Les receveurs sont principalement des clients existants (34%), des clients potentiels (19%) et des employés (19%). Voici quelques données qui espérons-le, nous aideront à gagner encore un peu plus de terrain sur les médias de masse! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.
pen

Ajouter un commentaire


connectez-vous pour ajouter un commentaire : LOGIN