• french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

L’usine du monde en pénurie de main d’oeuvre bon marché

  • authorDoc Logo
  • dateFri 02 Nov 07
  • comments0
chinese factory La Chine, paradis de la main d’oeuvre bon marché ? Les réserves de main-d’oeuvre bon marché s’épuisent en Chine. Un rapport de l’Académie chinoise des sciences sociales de Pékin tire la sonnette d’alarme : «La Chine est en train de passer d’une ère d’excédent de main-d’oeuvre à une ère de pénurie, qui sera effective d’ici à 2010», rapporte le China Daily . Estimée jusqu’à présent à 100 ou 150 millions de travailleurs, la réserve d’«ouvriers à tout faire» de moins de 40 ans ne serait plus que de 52 millions, hommes et femmes confondus. Il faut s’attendre à une hausse conséquente des salaires dans les années qui viennent et donc à une baisse de la compétitivité du géant asiatique. les jeunes ouvriers non qualifiés peuvent aujourd’hui se permettre de plus en plus de choisir leur job et du coup, les entreprises doivent proposer de meilleures conditions de travail. Le salaire moyen est désormais 2 fois supérieur au salaire minimum fixé par les autorités locales. Du reste une nouvelle loi sur le contrat de travail a été créée récemment en Chine. Elle rentrera en vigueur le 1er janvier 2008. A partir de cette date, les employeurs devront indiquer précisément dans chaque contrat le montant du salaire et les conditions de travail des ouvriers recrutés, notamment leur droit à la protection sociale. Les investisseurs ne seraient-ils pas tentés par s’implanter dans un autre pays pour garder cette longueur d’avance qu’ils ont ? Quel est l’avenir des prix défiant toute concurrence que nous avons ce jour de nos fournisseurs et partenaires Chinois ? Nous ne pouvons que nous réjouir de la progression de la Chine humainement parlant : il reste juste une question posée pour les 10 ans à venir : les prix de nos importations ajoutés au prix des transports en constante augmentation vont –ils parvenir à satisfaire nos besoins en prix bas que le marché nous impose. Faudra –ils se tourner vers d’autres pays ou accepter cette logique envolée des prix ? A vos réflexions et commentaires .
pen

Ajouter un commentaire


connectez-vous pour ajouter un commentaire : LOGIN