Le blog du marché de l'objet publicitaire
  • french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

La flambé des prix des masques de protection

  • authorHenk Kroon
  • datejeu 09 Avr 20
  • comments0

Le prix des masques chirurgicaux

Au premier abord, c’est scandaleux, il y a encore un an , un masque chirurgical EN 14683 se vendait en France entre 0.04 et 0.08 euro HT pièce. Aujourd’hui le prix de vente en gros est de 0.49 euro HT pour 100 000 pcs.

D’où vient cette différence de prix ?

La hausse de prix a commencé avec la propagation du virus en Chine. Toute l’industrie Chinoise était à l’arrêt durant les vacances du nouvel an Chinois. La demande de masques explosa en Chine alors que la production était à l’arrêt et entraîna  donc une première flambé des prix. Certains exportateurs chinois rachetèrent même au prix fort des stock de leur clients étrangers.

Face à la pénurie locale, des entreprises chinoises de tout bord commencérent à fabriquer des masques.  La capacité de production augmentait chaque jour et vers la fin Février l’épidémie commençait à reculer.

C’est à ce moment là que le prix des masques aurait pu commercer à baisser ; plus de production et  demande stable.

C’était sans compter la monté du virus  en Italie , Espagne et à présent dans le monde entier.  La demande explosa littéralement. Quelques pays et importateurs ont de suite réagi en achetant des masques.  Le prix de la matière filtrante anti bactérienne monte en flèche, et passe de 2500 euro la tonne à 20 000 euro la tonne.  Le masque chirurgical atteint un prix de vente départ usine entre  0.20 euro et  0.30 euro.

S’ajoute à cela l’urgence qui oblige d’importer par voie aérienne au lieu du transport maritime habituel. Les avions transportant des passagers sont tous cloué au sol. Les soutes pour acheminer des marchandises ne sont donc pas utilisables. Seul les cargos marchandises ou des avions spécifiquement affrétés sont disponibles. En arrive donc à minimum 16 euro le kg contre 2 euro le kg par voie maritime c’est à dire environ 0.09 euro par masque.

S’ajoute à tout cela les 6.3% de droits et taxes que l’état français prend lors de l’importation sur le prix du produit ET sur le transport. Beaucoup de pays ont levé ces droits et taxes compte tenu de la flambé des prix. La France a levé cette taxe uniquement pour les marchandises qui font l’objet d’un don.

Enfin il faudra ajouter un pourcentage de risques car même si c’est rare, certains transports de masques sont détournés ou confisqués par des états.

Et pour finir, il y a la marge de l’importateur. Certains abusent avec des marges de plus de 75%. Mais une marge logique d’importation sera tout de même de 35% Ce qui donne au final un prix de gros à 0.49 euro HT.

Comment ce prix va-t-il évoluer dans les mois à venir ?

C’est difficile à prédire car plusieurs variables vont définir cette évolution. Le variable principale sera l’évolution de la propagation du virus dans le monde. Ensuite la disponibilité de la matière première filtrante va jouer également un rôle important.

Des que les avions civil pourront voler de nouveau le prix du transport aérien pourrait tomber sous les 10 euro le kg. Et l’arrivé de stocks par bateau va faire chuter le prix également.

Le prix pourrait également être influencé par la monté en puissance de fabrication locales en Europe et aux US.  A condition que ces production puissent recevoir une homologation réelle sur le plan médical.