• french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

Le marché de l’objet publicitaire et du cadeau d’affaires en Grèce

  • authorDoc Logo
  • dateven 21 Nov 08
  • comments0
Katerina Gizoti est responsable de la société grecque Doron. Elle va nous aider à mieux appréhender le marché de l’objet publicitaire et du cadeau d’affaires en Grèce. Je joins sa photo pour que vous compreniez pourquoi il m’est très agréable de l’interviewer. Henk : Katerina : Peux tu nous dire en deux mots : qui êtes vous, un bref historique de la société. Quand avez-vous commencé dans l’industrie de l’objet promotionnel. Est-ce que votre société importe des produits depuis la Chine les USA ou les pays D’Europe ? Katerina : Nous avons commencé notre activité en 1993 et j’ai rejoint le service vente en tant que directrice mais très vite j’ai été chargée de gérer le service marketing et les achats en sourcing. Bien sûr j’ai d’autres fonctions au sein de la société. J’ai vécu à Londres pendant presque 12 ans, où j’ai fait des études et travaillé dans des sociétés dans des services relations publiques et études de marché. Le monde de l’objet publicitaire était familier pour moi bien avant que je ne rentre dans cette société.« Doron advertising gifts » a fait ses premiers pas dans l’importation essentiellement depuis l’Europe et quelques unes depuis la Chine. Nous imprimons la plupart de nos produits nous-mêmes. Aujourd’hui nous importons beaucoup depuis la Chine, un peu des Etats-Unis et bien entendu nous achetons beaucoup en Europe, dû au fait que les Grecs se décident toujours en dernière minute et dans une majorité des cas, nous pouvons seulement fournir au client le produit dans les temps si nous achetons en Europe même avec un coût supplémentaire. Je dois avouer que les sociétés chinoises sont de plus en plus flexibles sur des petites quantités et de plus en plus rapides pour livrer (20 à 30 jours) il devient donc de plus en plus facile de travailler avec eux. Henk : peux tu m’en dire plus sur la structure du marché local de l’objet promotionnel. Combien de distributeurs sont actifs ? Je connais le salon Dorekthesi à Athènes pour y avoir participé avec vous, mais je fus très étonné de constater qu’il n’y avait que peu de sociétés comme la tienne proposant autant de produits. Ces importateurs ont-ils des stocks d’objets promotionnels ? Quels sont les régions les plus actives en Grèce. Katerina : Je ne peux pas dire combien de distributeurs sont vraiment actifs en Grèce mais pas plus de 40 /50 sociétés sont vraiment actives sur le marché grec tout comme nous le sommes. la plupart des sociétés qui ont du stock d’objets publicitaires sont spécialisées sur des produits tels que les stylos, le textile, les briquets, les sacs ou ont un assortiment de produits définis mais jamais autant de choix que les importateurs Européens. Ces sociétés ont assez de stock pour couvrir les besoins en marché annuel. En ce qui concerne les régions actives en Grèce : La plus active se trouve sur Athènes, la deuxième Thessaloniki, les îles : crête Thodes, Patra Larisa et Volos sont aussi des régions intéressantes. Les régions touristiques les stations estivales sont en chiffre d’affaires et surtout pendant la période estivale très intéressante. Henk : Le marché grec est-il similaire au marché Européen ? Vendez-vous en Grèce les mêmes types de produits publicitaires qui se vendent en Europe ? Katerina : Le pourcentage des ventes par produit n’est pas le même en Grèce qu’en Europe. La principale raison en est les budgets consacrés à l’achat des produits promotionnels : plus bas que ceux pratiqués en Europe. Evidemment tous les produits publicitaires qui se vendent sur les marchés Européens se vendent aussi ici. Les produits publicitaires les plus populaires restent les briquets, les stylos, les casquettes et les tee shirts comme tu l’as remarqué durant le salon. Ceci ne signifie pas qu’il n’y a pas de fortes demandes sur des nouveaux articles promotionnels et spécialement de la part de grandes sociétés et sociétés qui ont des cibles de jeunes ou tous autres cibles. Henk : Je sais qu’il est difficile de répondre à la question mais quelle est la part de marché de produits fabriqués en Grèce, importés de Chine ou d’Europe ? Quel est ton feeling la –dessus ? Katerina : Comme je viens de le dire, il n’y a pas de statistiques officielles mais à mon avis, cela se situe dans les proportions suivantes : 20 % pour des produits localement fabriqués, 30 % d’importation depuis les pays de la communauté Européenne et 50 % de produits importés de Chine. Il n’y a pas si longtemps, La Grèce était dans les premiers fabricants de textile et je suis désolée de constater que ce n’est plus le cas. Bien sur il reste présent sur le marché des petits fabricants de produits utilisés à des fins promotionnels et j’espère que ce nombre de fabricants va s’accroitre dans l’avenir. Henk : En quelques mots : comment penses-tu que le marché promotionnel et de l’objet publicitaire Grec va évoluer dans les prochaines années. Katerina : Je crois que les perspectives peuvent être grandes pour les sociétés qui fournissent un service efficace et rapide. Les temps changeant je crois que le futur appartient à ceux qui proposeront du “ service tout compris “ : faire gagner du temps aux directeurs de marketing de grandes sociétés et le temps c’est de l’argent comme on dit en Grèce chez nous. Chacun d’entre nous cherche des fournisseurs fiables et nos clients sont de ceux là. La clé du succès tient à l’innovation et aux applications et utilisations internet. Ton site : www.doron.gr Merci Katerina de nous avoir consacré un peu de ton temps ! Henk
pen

Ajouter un commentaire


connectez-vous pour ajouter un commentaire : LOGIN