Vos questions sur les masques de protection contre le covid19
  • french
  • english
  • spain
  • dutch
  • german
  • italy
  • cameroun
  • catalan
doc_logo

Vos questions sur les masques de protection covid19

  • authorHenk Kroon
  • datedim 05 Avr 20
  • comments0

Est-il utile de porter un masque de protection contre le virus covid19 ?

Selon les membres du charmant gouvernement Français :  » Non, ce n’est pas utile et vous êtes de toute façon trop bêtes pour vous en servir correctement.

 

faut-il porter un masqueToutefois, selon l’écrasante majorité des spécialistes du corps médical : Oui, il est indispensable que toute la population puisse en porter dés qu’elle va dans des lieux de rencontre, commerces, voie publique, entreprises.  lien : https://www.sciencemag.org

 

La pénurie des masques de protection.

A longueur  de journée les médias français rappellent qu’il y a en ce moment une grave pénurie de masques de protection. Nous n’allons pas ici traiter de ce sujet mais allons juste rappeler le bon sens et le civisme que chacun devra avoir face à cette pénurie.  Il existe différents types de masques de protection, nous allons y revenir en détail ci-dessous, il est évident que compte tenu de la pénurie actuelle les meilleures masques doivent être réservés sans exception au personnel médical qui est en première ligne dans la lute contre ce virus. Ce sont eux qui risquent le plus d’être contaminés et ce sont eux que nous souhaitons protéger en priorité car plus que jamais leur présence au travail nous est précieuse. S’ils tombent eux également malades c’est dramatique. 

 

Quel type de masque de protection choisir pour mes employés ou clients ?

Pour simplifier, il y a actuellement trois types de masques :

Les masques de type FFP2 et FFP3 Ces masques doivent être réservés aux personnels soignants exposés. Il est triste et inadmissible de voir des gens faire leurs courses  avec ce type de masques compte tenu de la grande pénurie. L’état a réquisitionné à juste titre des stocks et des productions afin d’équiper au plus vite les hôpitaux.

Les masques dites médicaux  et chirurgicaux. Dans un premier temps l’urgence était d’équiper les médecins, les infirmières à domicile, les soignants des Ephads.  Il semblerait que cette cible soit à présent équipée par l’état. Il s’agit à présent d’équiper au plus vite les civils avec ces masques afin que chacun puisse protéger les gens qu’il cotoye. Le personnel des commerces, les livreurs, les ouvriers dans les usines, tous devraient pouvoir porter ce type de masque afin de limiter la propagation du virus. Le besoin pour ce type de masque est déjà énorme et le sera encore plus lorsque progressivement le confinement sera levé.

Les masques fabriqués maison / les foulards ect. C’est déjà beaucoup mieux que rien ! Les pays asiatiques nous en ont fait la démonstration. Il y a sur le web plusieurs bons tutos expliquant comment les fabriquer.

Les correspondances des normes internationales pour les masques de protection

Compte tenu de la pénurie l’importation de masques de protection ne comportant pas la norme CE a enfin été autorisée par l’état Français. Hélas tardivement, mais cela ouvre la voie à l’importation de masques de bonne qualité pour palier à la pénurie.

En fin d’article vous trouverez le tableau des correspondances que la douane française nous a communiqué.

Nous attirons avec grande insistance l’attention du lecteur sur la différence entre les équivalences FFP2 à usage médicales et les FFP2 à usage non médicales dans le tableau ci dessous. Comme vous pourrez le lire ci dessous le gouvernement Néerlandais  à fait venir 600 000 masques KN95 pensant que c’étaient des masques FFP2 à usage médicale.

 

La vérité sur les récents scandales des masques de protection.

Les journaux français s’en délectent pour accuser à tour de rôle les Chinois, les Américains et même nos propres services de douanes.  Le seul vrai travail journalistique que j’ai vu est celui de Médiapart publié le 2 avril par Yann Philippin. Cette enquête de fond traite du scandale des masques en France dans sa globalité. Lien : https://www.mediapart.fr. Oui, c’est un site payant, mais cela vaut la peine de payer tous un peu pour lire du travail journalistique de qualité et indépendant.

 

  • La saisie de 4 millions de masques à Lyon par la France. Il est important de noter la date : le 03/03/2020, l’état français vient de décréter la saisie des stocks présent sur le territoire français. Comme ce stock de masques, en partie destiné à l’Espagne et L’Italie se trouvait sur le territoire français. La douane a suivi les instructions du décret et confisqué le stock.   Il a fallu deux semaines avant que la SGDSN libère, à titre dérogatoire, ce stock. C’est certes très malheureux, car ces masques étaient attendus avec impatience dans les deux pays du sud durement touché par le virus. Ce qu’il faut regretter, n’est pas la saisie en elle même, la douane n’a fait qu’appliquer le lendemain le décret du 03 mars, mais c’est la lenteur administrative SGDSN pour libérer ce stock par la suite.

 

  • Livraison de 600 000 masques défectueuses made in China en Hollande. Est il évident que les chinois aient livré de la mauvaise qualité comme le sous entendent les journaux ? Et bien non, pas du tout, ces 600 000 masques avaient bien été identifiés par la société chinoise avec la norme locale KN95 !  Or les autorités néerlandaises ont confondu la norme KN95, masque à utilisation civile, avec la norme N95 masque à utilisation médicale. Voir tableau de correspondances ci dessous. La France a certes trop tardé à publier ce tableau, mais au moins elle ne s’est pas trompé.

 

  • Coronavirus: «sur le tarmac», les Américains «sortent le cash» pour des masques destinés à la France Les titres de ce genre ont inondé les journaux français pendant plusieurs jours. Suivi d’un démenti de Renaud Muselier  et d’un communiqué de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse qui indique :  » on n’a jamais rien payé d’avance » !  Et le fond de l’histoire est là : dans le mode de règlement. Comment une entreprise chinoise, touchée par plus de 2 mois de confinement pourrait-elle accepter de libérer des marchandises sans avoir même reçu un acompte ? Nous ne sommes pas aux puces de St Ouen là, même notre entreprise, avec des partenaires historiques sur place depuis plus de 15 ans doit acheter actuellement les masques « au cul du camion », cela se comprend parfaitement, même en temps normal, lorsqu’on s’adresse à un nouveau fournisseur chinois on paye comptant.

  • D’autres polémiques ont fait la une de la presse, Erdogan qui bloque 300 000 masques FFP2 à l’aéroport de Istanbul, le tout pourtant entièrement prépayé par l’Italie. La république tchèque qui « vole » des masques destinés à l’Italie. 

Ce qui selon moi est à déplorer est que nous payons tous très cher pour avoir une UNION EUROPEENNE, elle est où actuellement cette union ? Au lieu d’organiser en tant qu’union unie la fabrication et l’importation en masse de masques, chaque Pays, voir chaque région tente à son niveau, au prix d’une concurrence entre  » amis européennes » de faire venir des masques de Chine. L’Europe aurait été forte à agir en bloc et avec solidarité sur ce sujet. Et, pour finir, oui, les gouvernements successifs français ont merdés, c’est le terme qui correspond le mieux à la situation de pénurie actuelle. Mais à leur décharge, la plupart des autres pays d’Europe connaissent aujourd’hui cette même pénurie.

 

Le prix et la qualité des masques de protection

En voilà un sujet vaste également, mais nous allons faire court : Les prix ont hélas flambé ces dernières semaines, notamment en Chine. Un simple masque chirurgical, aux normes CE va coûter en ce moment sortie d’usine entre USD 0.15 et USD 0.35 en fonction du volume. Ces prix peuvent évoluer dans les deux sens en fonction de la demande et la capacité de production. A ces prix en USD faut ajouter l’éventuelle marge d’exportateur, le prix du transport international et la marge de l’importateur Européen.

En ce qui concerne la qualité, une très grande prudence est de mise ! On ne s’invente pas importateur du jour au lendemain comme l’ont pensé certains.  Il faut avoir des relais fiables et historiques sur place en Chine pour garantir la qualité et la véracité des certificats. Beaucoup d’exportateurs et usines chinoises ont connu plus de deux mois de confinements, ils ont faim, et certains feront n’importe quoi pour gagner de l’argent. La douane Chinoise vient heureusement de durcir les contrôles à l’export sur tous les équipements médicaux.  

Pour finir,comme indiqué ci dessus, il règne une confusion sur les équivalences des normes, notamment pour les masques FFP2. Il faut suivre avec attention les communications des douanes sur ce sujet.

A lire également notre article avec le détail des prix des masques de protection ici : la-flambe-des-prix-des-masques-de-protection/

 

 

Covid 19 coronavirus Masques de protection pour enfants

En Chine les écoles commencent juste à ré-ouvrir dans certaines régions. Les enfants qui vont à l’école portent des masques. Pour le moment la question n’a pas encore été soulevée en France, mais il serait, à mon avis, bon de suivre là aussi l’exemple des pays asiatiques sur ce sujet. Mais, attention, qui dit masques pour enfants dit  » taille enfants !  Ce sujet reste à suivre.

 

La position du Groupe Horizonsources

Horizonsources importe depuis plus de 15 ans des produits de Chine et des USA. Notre métier est l’importation et l’exportation en flux tendu. Nos ingénieurs ont travaillé depuis trois semaines pour se familiariser avec le marché des masques de protection.  Notre action s’est portée sur deux axes :

  • Distribution à but non lucratif des masques, gants et lunettes de protection auprès des services de santé autour de notre entreprise en Savoie : Hôpital, Infirmières à domicile et personnels d’Ephad. L’action a été faite dans un premier temps avec la trésorerie de l’entreprise et ensuite a été mis en place une cagnotte permettant de continuer cette action à prix coûtant.
  • Vente de masques chirurgicaux aux normes CE à destination des commerces et industries pour équiper leurs personnels et clients. Cela  permet à Horizonsources de traverser la crise car son marché principale, l’objet publicitaire pour l’événementiel est quasi à l’arrêt. 
  • Notre groupe ne vend pas de masques FFP2 ! Comme indiqué en début de cet article ces masques sont destinés aux soignants en première ligne dans les hôpitaux. 

Contact : hello@horizonsources.com  tel 04 76 32 80 50

 

Les correspondances des normes internationales pour les masques de protection

Compte tenu de la pénurie l’importation de masques de protection ne comportant pas la norme CE a enfin été autorisée par l’état Français. Hélas tardivement, mais cela ouvre la voie à l’importation de masques de bonne qualité pour palier à la pénurie.

Ci dessous le tableau de correspondances que la douane française nous a communiqué.

Type d’équipements de protection individuelle Norme harmonisée européenne /
Classe de protection
Normes étrangères /
Classe de protection
Masques à usage médical (« masques chirurgicaux ») Norme EN 14683:2005
EN 14683:2014
EN 14683:2019
(types I, II et IIR)

Norme américaine ASTM F2100-19
(niveaux 1, 2 et 3)

Norme chinoise YYT 0969-2013
(équivalent EN 14683:2019 type I)

Norme chinoise YY 0469-2011
(équivalent EN 14683:2019 type I et IIR)

Masques de protection respiratoires à usage médical (FFP2) Norme EN 149+A1:2009

Norme chinoise GB2626 ou GB 19083-2010

Norme américaine NIOSH 42 CFR 84

Équipements de protection individuelle hors usage médical : masque de protection (FFP2) NF EN 149 : 2001+A1:2009
« Appareils de protection respiratoire – Demi-masques filtrants contre les particules – Exigences, essais, marquage »/FFP2

Norme américaine NIOSH 42 CFR 84/N95 ainsi que les classes de protection offrant une protection supérieure :

N99, N100, P95, P99, P100, R95, R99, R100

Norme chinoise GB2626-2006/KN95

Norme australienne et néozélandaise AS/NZS 1716:2012/P2

Norme coréenne KMOEL – 2017-64/1ère classe

Norme coréenne KMOEL – 2017-64/1ère classe

Norme japonaise Japan JMHLW-Notification 214, 2018/DS